Minimes jetées au vent



Couverture de Minimes jetées au vent

recueil d'aphorismes de Franck Laroze

Sens & Tonka éditeurs, Paris, 2002 - ISBN 2-84534-046-X (commander)

lecture par l'auteur au TILF - Paris Villette

(Théâtre international de langue française, juin 2002)



Adaptations théâtrales

Oz broyer du rose, Cie Leda Atomica, Festival d'Avignon off (6 au 26 juillet 2004), Marseille (2006)


poetiK politiK Koncept, EvidenZ, Théâtre Molière/Maison de la Poésie (Paris, 29 mars 2005)

& Les Rencontres d'été à La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon (21 juillet 2005)



Extraits


Savoir n’est pas voir. Voir n’est pas savoir.

*

Ne faites jamais ce qu’on attend de vous ; faites mieux, ou ne faites rien.

*

Toujours se rappeler que nous n’avons qu’une vie pour en avoir plusieurs.

*

Ne croyez pas ce qu’on vous dit mais dites ce que vous croyez.

*

N’attendez pas des étoiles qu’elles vous répondent : vous ont-elles posé des questions ?

*

La raison est une prison, et la morale le cauchemar qu’on y fait.

*

Est libre qui ne s’effraie de rien.

*

Souriez ; vous n’êtes pas photographiés.

*

Ce qui a été fait n’est rien ; ce qui est à faire est tout.

*

L’enjeu de la vie est d’en faire un jeu.

*

Péter, c’est jouir un peu.

*

Les gouvernants chient sur les peuples, mais ce sont les peuples qui tirent la chasse.

*

L’arme la plus redoutable est la parole. Tout poète est un terroriste de la pensée.

*

La plus sublime des cruautés est de faire croire au bonheur.

*

Ne crains ni ne doute : ne redoute que de craindre.

*

Qui ne sait pas rire du pire ne sait pas jouir du meilleur.

*

Être convaincu, c’est déjà être un con vaincu.


© Sens & Tonka éditeurs & Franck Laroze, 2002 - tous droits réservés